Pour les Véhicules Diesel

Depuis son lancement Oil Spy s’est non seulement développé dans le domaine automobile mais aussi l’aviation et l’industrie avec ses moteurs diesel.

Il y a évidemment de nombreux véhicules diesel, camions et 4×4 différents et nous avons inclu le tableau ci-dessus en exemple car les résultats sont légèrement différents comparés à ceux d’un véhicule essence.

Oil Spy doit accomplir un certain nombre de tâches dont l’identification d’agents contaminants tel que:

1-    essence. Le résultat sera le même que pour un moteur essence avec une couronne jaune autour de la tache.

2-    eau et liquide de refroidissement. De même, le résultat sera identique pour un moteur essence montrant une couronne de pointes autour de la tache.

3-    particules… En plus de refroidir et lubrifier les parties en mouvement du moteur, l’huile doit transporter les produits dérivés de la combustion de façon uniforme. Les détergents présents dans l’huile assurent le transport uniforme de ces particules. L’huile est un réservoir pour ces particules et plus les émissions sont réduites plus l’huile va contenir une quantité importante de débris. Comme toujours, il y a un “mais” et dans notre cas le “mais” est relatif au fait que tout a ses limites: ce n’est pas lié au nombre total d’heures mais à la façon dont le moteur est utilisé. Bas régime, moteur tournant au ralenti, véhicule chargé ou non, température ambiante… tout cela affecte la “dispersité” de l’huile, sa capacité à transporter les particules. Dès que l’huile est surchargée, il est temps de la changer avant que des dépôts ne se développent. Le diagramme ci-dessus montre des exemples typiques. Il est important de remarquer que les échantillons pratiqués sur un moteur diesel sont plus foncés que ceux effectués sur un moteur à essence (comparer avec nos instructions).

Les exemples sur fond vert montrent une bonne dispersion de l’huile: les particules sont disséminées sur le pourtour de la tache.

L’échantillon en haut à droite sur fond jaune montre une tache centrale en train de se développer: la qualité de dispersion de l’huile diminue. Sur le spécimen en bas à gauche sur fond jaune l’huile s’est propagée de façon uniforme sur les bords de la tache. Il n’y a aucun signe d’une couleur claire ou d’anneaux sur le pourtour ce qui montre que l’huile se disperse correctement et que tous les corps étrangers sont maintenus en suspension. C’est dans la case margine jaune car la tache est très, très noire et dense, montrant ainsi que l’huile est presque en surcharge (mais fonctionne toujours correctement) et doit être contrôlée régulièrement. Si le centre est visqueux, on a une preuve supplémentaire de la dégradation de l’huile.

Tous les exemples sur fond rouge montrent de façon évidente que l’huile ne peut plus transporter toutes les particules. Ces dernières sont concentrées en un point visqueux dans le centre de la tache. Sa capacité à disperser les particules est arrivée à saturation.

Et alors? Les moteurs diesel n’ont-ils pas tous une huile foncée et sale? Oui, l’huile fonce très rapidement mais non, quand on en arrive au stade des exemples en rouge: cela fait longtemps que la vidange aurait dû être effectuée. A ce stade les particules peuvent bloquer le mouvement de l’huile dans le moteur (avec des conséquences évidentes, surtout à froid), et peuvent avoir un effet négatif sur les autres additifs de l’huile.

Nous devrions également mentionner la Recirculation des Gaz d’Echappement ou EGR pour Exhaust Gas Recirculation (le terme anglais est plus couramment rencontré dans la littérature). De nombreux moteurs sont équipés de ce système (souvent gênant pour certaines marques de voitures) qui redirigent une partie des gaz d’échappement dans le collecteur d’admission créant une opportunité supplémentaire pour les particules d’entrer en contact avec le lubrifiant. Une valve EGR régule la quantité de gaz d’échappement qui re-circule. Par exemple, au ralenti 70% des gaz sont redirigés alors qu’en pleine puissance seulement 10-20%. Bien que l’EGR réduise le niveau d’oxydes d’azote dans l’atmosphère, la quantité de particules dans le lubrifiant se trouve augmentée de façon dramatique, causant toute une série d’effets secondaires: augmentation de la température, viscosité, défaillance de la dispersion de l’huile, encrassement, dépôts et usure.

Sur Internet on trouve énormément de cas de panne de moteur due à l’encrassement (défaillance de la qualité de dispersion de l’huile) alors que le véhicule est toujours sous garantie et que d’après le kilométrage effectué une vidange n’est pas encore nécessaire.

Certains constructeurs ont déclaré que ne pas changer l’huile à temps est hors-garantie dans la mesure où il en va de la responsabilité du propriétaire d’effectuer cet entretien essentiel.

Soyez averti… c’est un sujet brûlant en ce moment et qui va devenir de plus en plus chaud et complexe à mesure que les tolérances en émission diminuent.

Leave a comment



Enquiries:
+49 (0)9101 920 919

Order online

Each box comes with 26 tests and instructions.

Please contact us directly on post@korrosionsschutz-depot.de to order refills and to discuss larger or customised amounts of Oil Spy test cards and boxes.